Autoconsommation : pourquoi c’est nul !

L’autoconsommation a le vent en poupe. Nous sommes inondés de publicités annonçant tous les superbes avantages d’une installation photovoltaïque de ce type.

On peut lire souvent :

« Réduisez votre facture de 75% »
« Devenez autonome ! »

Sans une étude approfondie et avec des conditions de consommation optimisées l’autoconsommation ne permet pas l’autonomie et encore moins une baisse de 75% !
Les cas particuliers pourrait être : alimenter un système qui ne fonctionne qu’en milieu de journée. Y’a pas grand chose….

Autoconsommation : Etude de cas.

Pour faire concret nous allons prendre mon cas individuel qui pourrait correspondre à une grande majorité d’entre vous.
Je suis en maison, j’ai un bon ensoleillement (très peu d’ombre portée).
Présent le soir et le week-end, la maison est vide la journée en semaine.

Regardons la consommation électrique de ces 5 derniers jours (nous sommes le 22 octobre, le chauffage n’est pas en marche)

autoconsommation photovoltaïque panneaux solaire

Lundi c’est franchement calme.
Les autres jours de la semaine montre une activité électrique en mi-journée suivant la présence ou non.

Si maintenant on ajoute sur ces courbes, une production solaire de 2Kw max. Cela nous donne ces courbes :

autoconsommation photovoltaïque panneaux solaire

Vous voyez le problème ?

Et vous comprenez bien que la zone de présence du soleil ne peut pas être plus large.
Et que même dans le cas où elle serait plus haute (avec plus de panneaux solaires) cela ne changerait rien.

Autoconsommation : Calculs et Estimations

Si l’on prend la consommation au moment de la production solaire, cela nous donne les courbes ci-contre.

Y’a pas grand chose et pour simplifier les calculs on va extrapoler en prenant la valeur moyenne entre 9h et 16h soit 7h de consommation

Lundi : 385W
Mardi : 549W
Mercredi : 655W
Jeudi : 380W
Vendredi : 1020W

Ce qui fait aussi une moyenne de 600W de puissance nécessaire à ce moment là….

600Watt

Pas 3000Watt ou 9000Watt !!!!!

Perso j’ai commandé 2 panneaux pour 800Wc.

Bon, c’est calculé à l’arrache en arrondissant pas mal. Mais l’ordre de grandeur est là.

Installer plus de panneaux photovoltaïque ne changera rien ! La montée en production sera plus rapide, mais la compensation production/consommation sera la même.

Autoconsommation : Coût et amortissement

Pendant la période de production solaire (10h-15h pour être réaliste), ma maison consomme 600W en moyenne, ce qui fait sur 5h : 3000Wh = 3Kwh

D’après Eurostat, en incluant prix des consommations et abonnement, le prix moyen du kWh d’électricité était de 0.1946 € TTC en France en 2021.
Avec le +15% d’augmentation pour 2023 (en France), et ca ne baissera plus JAMAIS, on peut partir sur 0.23€/kWh pour le moment.

Donc ma baraque me coûte 3 x 0.23€ par jour pour 5h de conso en journée.
Ce qui fait 1.15€

Donc si mon installation photovoltaïque pour une autoconsommation me coûte 1000€ il me faudra 869 jours (2.4 ans) pour l’amortir.

Vous avez déjà vu des installations à 1000€ ???
Bha en fait, si ! En prenant que quelques panneaux… et en les installant soi-même c’est envisageable.

Si on vous a vendu pour 3000€ d’installation et donc en vous mentant sur sa capacité à réduire vos factures, il vous faudra 7 années…

Voici rapidement pourquoi l’autoconsommation est un leurre pour les maisons individuelles.

Alors que pour les bureaux, commerces, établissement scolaires et tout lieu accueillant du public, cela peut au contraire être intéressant.

N’hésitez pas à me contacter si mes estimations vous semblent erronées.

A suivre…


Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉



Ceci pourrait vous intéresser :

One Thought to “Autoconsommation : pourquoi c’est nul !”

Leave a Comment