[reprise] Current cost ou comment mesurer sa conso electrique

Reprise d’un des premiers articles de ce blog. (4 ans déjà).

Le produit « Currentcost » vous permet de mesurer de façon relativement précise la consommation électrique de votre habitation, d’un appareil, ou d’une partie de votre installation électrique.

Une solution complémentaire consiste à lire et décoder le signal téléinfo de votre compteur, mais vous n’aurez dans ce cas que la consommation totale de votre logement. Pas la répartition.
Pour ma part, le compteur étant dans la rue… Impossible de relever ce signal téléinfo de façon simple.

Bref, Mesurer sa consommation électrique ? Comment faire ?

Une solution technique


Plusieurs produits existent sur le marché, l’un d’eux correspondait parfaitement à mes besoins.
Le produit « Currentcost » présenté sur ce site : http://www.currentcost.com

Le produit ressemble à un système méteo, mais au lieu de vous donner la variation barométrique, celui ci vous indique quelle puissance instantanée vous consommez.
A partir de capteur (pince amperemetrique) que vous placez à divers endroits de votre réseau électrique, la station affiche un bilan globale mais aussi un cumul par capteur.

Attention chaque pince doit prendre uniquement un groupement de phases ou un groupement de neutre, sinon le champ magnétique émit par les fils s’annulerait.

L’intérêt principal (pour moi) de ce type de produit et de pouvoir récupérer les données en flux XML par une liaison USB !

Prix du kit (capteur + transmetteur + station) + fdp : environs 60€

Attention aux différents distributeurs (actuellement situés au Royaume Unit) de bien préciser que vous souhaitez un kit avec une prise française/européennes…
Une fois les différentes capteur/transmetteurs placés dans les différents points de votre réseau, vous visualisez votre conso.
A noter que l’entreprise CurrentCost prévoit de fournir d’ici peu des capteurs permettant de mesurer la consommation d’eau, de fioul, et de gaz.

Une fois cet appareil de mesure installé, il faut l’exploiter, et c’est là que CE modèle est intéressant par rapport aux autres qu’on trouve sur le marché.

En effet, la station envoi sur son port USB, autant de trame que de transmetteur toutes les 6s.

Ci dessous 4 de mes 5 transmetteurs placés directement sur mon tableau électrique.

Choix du pc / serveur à associer

Il me fallait une machine peu gourmande en énergie électrique, sheevaplug est une solution sympathique…

5W de conso, très petite, très discrète. Bref, solution idéale pour ce projet.

(Cette solution technique a été remplacée par un eeepc710 http://www.dekloo.net/sheevaplug-pas-glop/ )

Des solutions logicielles

Des projets pour exploiter les données, y’en a beaucoup.

Mais c’est celui là qui m’a le plus intéressé -> www.jibble.org/currentcost/

Avec pour l’adaptation du code au modèle USB -> www.linuxuk.org/2008/12/currentcost-and-ubuntu/

Voici une adaptation du code Perl pour à la fois stocker les valeurs mesurées dans rrdtool et mysql :

 #!/usr/bin/perl -w
 # déclaration du démon

use POSIX qw(setsid);
chdir '/'                 or die "Can't chdir to /: $!";
 umask 0;
 open STDIN, '/dev/null'   or die "Can't read /dev/null: $!";
 #open STDOUT, '>/dev/null' or die "Can't write to /dev/null: $!";
 open STDERR, '>/dev/null' or die "Can't write to /dev/null: $!";
 defined(my $pid = fork)   or die "Can't fork: $!";
 exit if $pid;
 setsid                    or die "Can't start a new session: $!";

while(1)
 {
 # Reads data from a Current Cost device via serial port.
use strict;
 use Device::SerialPort qw( :PARAM :STAT 0.07 );
my $PORT = "/dev/ttyUSB0";
my $ob = Device::SerialPort->new($PORT);
 $ob->baudrate(57600);
 $ob->write_settings;
open(SERIAL, "+>$PORT");
while (my $line = <SERIAL>)
 {
 #printf $line;
 if ($line =~ m!<hist>!)   #ne prend pas en compte les trames historique qui vont mettre le bouzin
 {
 #printf $line;    # pour le debug
 }
 else
 {
 #printf $line;       # pour le debug
if ($line =~ m!<tmpr>([\d.]+)</tmpr><sensor>0</sensor>.*<ch1><watts>0*(\d+)</watts></ch1>!) {  # si c'est pour le capteur 0, on recupère la donnée du ch1
 my $temp = $1;
 $temp = $temp-2.5;
 my $watts = $2;
 use DBD::mysql;
 use DBI;
 use DateTime;

#INSERTION MYSQL ***************************************************************************
 my $database="*********************";
 my $hostname="localhost";
 my $login = "*******************";
 my $mdp = "******************";
 my $dsn = "DBI:mysql:database=$database;host=$hostname";
 my $dbh = DBI->connect($dsn, $login, $mdp) or die "Echec connexion";
 my $date_rec = DateTime->now();
 my $requete = "INSERT INTO tampon_total (power,date,line,temp) VALUES ('$watts','$date_rec',\"$line\",'$temp')";
 my $sth = $dbh->prepare($requete);
 $sth->execute();
 $sth -> finish;
 $dbh -> disconnect;
 #FIN INSERTION MYSQL ***************************************************************************

 #INSERTION RRDTOOL ***************************************************************************
 exec (`/usr/bin/rrdtool update /media/data1/web/currentcost/fichiers_rrd/powertemp.rrd N:$watts:$temp`);
 #FIN INSERTION RRDTOOL ***************************************************************************
 }

# Relancer un test identique pour les transmetteurs suivants et leur capteur***************************************
}
}
}

 

Des courbes ! j’aime les courbes !

usb + script perl + Rddtool + et un serveur web et voici les courbes que l’on peut obtenir :

Courbe temps réel sur 1 journée.

power-1day

Et à partir de Mysql + Php et des bibliothèque du type Hightcharts : http://www.highcharts.com/

consommation_electrique_annuelle_repartition

Bon après on affiche bien ce qu’on veut… 😉

 

Quelques liens utiles

Intégration dans une installation domotique par courant porteurTags : Current cost, currentcost, mesurer, consommation, énergétique, xml, usb, électrique, domotique, powermeter, coût, compteur, edf, économie, chauffage.

A suivre…

yann

Avec mots-clefs , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

13 réactions à [reprise] Current cost ou comment mesurer sa conso electrique

  1. fhaem a écrit:

    J’ai quelques doutes quant à la mesure d’une puissance par une (seule) pince ampèremètrique

    Citation copiée sur le site du revendeur français
     » Pour info une pince ampèremétrique permet de mesurer l’intensité du courant qui passe dans un fil électrique sans le couper,
    un câble classique se compose d’un fil bleu (le neutre) d’un fil marron ou rouge (la phase) et d’un fil vert/jaune ( la terre).
    La mesure se fait uniquement sur la phase (fil marron ou rouge)  »
    Il semble évident qu’i s’agit d’une simple mesure d’intensité éventuellement multiplée par 220 ou 230 V

  2. JSG a écrit:

    Le calcul de la puissance sur une période de temps se fait en intégrant la puissance instantanée. Cette dernière est juste le produit U x I à un instant donné.

    Dans le cas d’une installation monophasée, le courant dans les fils bleu et rouge sont exactement les mêmes (mais opposés); sinon c’est que du courant fuite vers la terre mais ce n’est pas une situation nominale.

    La mesure de puissance peut donc bien se faire avec une seule pince ampèremétrique (sur le fil bleu ou rouge au choix) si en parallèle l’appareil mesure aussi la tension (par son alimentation par exemple)

  3. YVES a écrit:

    Bonjour,
    Suite à la découverte de votre site, c’est décidé, je me lance…
    Mais pouvez-vous me conseiller un logiciel compatible Windows, si possible en français, et….s’il était gratuit….
    Bon je sais le Père Noel n’existe pas.
    Merci, quand même
    Cordialement
    Yves

  4. YVES a écrit:

    Bonjour,
    Il semble que cette page n’intéresse personne d’autre que moi, même son auteur a l’air absent…
    Dommage, car moi, confiant, j’ai fait acquisition du matériel; afficheur, cordon USB, et 3 sondes avec émetteur…
    C’est bête la confiance…

  5. julien a écrit:

    Dommage oui qu’il n’est plus personne.
    Moi j’attends la sortie du prochain module current cost « EnviR » avant de faire un achat.
    Et comme toi YVES je suis preneur d’un logiciel compatible Windows en french.
    Surtout qui serait capable d’envoyer les données en xml pour le direct et les archives comme le fait ma station météo.

  6. jean-eric mesmain a écrit:

    Sinon il y a toujours possibilité de faire tourner linux sur windows via virtualbox…

  7. YVES a écrit:

    Oui, peut-etre, à condition de savoir en manipuler les commandes.
    J’en suis réduit à lire des graph improbables (venant d’une seule pince) avec google, et soit à faire des confitures avec 2 mini-pinces et leurs émetteurs, soit essayer de trouver des acquéreurs en ligne (en y laissant des plumes bien sur)…
    Merci les « EXPERT »…

    Ah! Oui, j’oubliais de préciser que personne, ni CC, ni ceux qui le vendent sous un autre nom n’ont été capable de me donner la marche à suivre pour coupler le CC128 avec plus d’une pince, alors que toutes les présentations montre les 3 symboles des sondes en haut à gauche sur l’afficheur…

  8. yann a écrit:

    Plusieurs logiciels sont dispo sur le site du fabriquant : http://currentcost.com/software-downloads.html
    Je vous conseil le : Techtoniq Energy Station (en anglais) que j’ai installé sur un windows. Pratique il permet de récupérer toutes les données et de ne pas avoir de pc à laisser allumé.

    Yves> Qu’entend tu par coupler plus d’une pince ?
    Si c’est ajouter une pince sur 1 transmetteur, il suffit normalement de l’ajouter (2 trous) sont prévus pour 2 pinces supplémentaires.
    La mesure totale des 1,2 et 3 pinces par transmetteurs s’affiche sur le canal du transmetteur.

  9. YVES a écrit:

    Bonjour Yann, et merci de tes réponses.
    Dans la mesure ou chacun de mes 3 transmetteurs ne comportent qu’une prise (genre RJ11), je cherchais une procédure de couplage radio de ceux-ci avec le CC128, mais si il existe des transmetteurs à 3 prise…
    Il ne me reste plus qu’à essayer d’en trouver.
    Pour ce qui est de T.E.S.?, je cours sur le champ à ta source.

    GENIAL….
    Je viens de charger la version d’évaluation de TES, en 5 mn c’est opérationnel et satisfaisant, encore merci.
    Maintenant c’est l’histoire des 3 mini-pinces qu’il faut que je règle.
    Pourtant sur les photos de cette même page, il y a bien 4 transmetteurs et l’auteur nous parle même d’un cinquième, dommage qu’il est disparu de ce fil.
    A+

  10. yann a écrit:

    je suis l’auteur 😉 lol
    Mais c vrai que mon prénom n’apparait pas en bas des articles… je vais corriger (voir passer sur un wordpress, plus maniable)

    sinon, je ne comprend pas le pb avec les pinces…

    bon, je change le site…
    Pour les abonnées le site actuel est accessible là :
    http://www.dekloo.net/plumx/

    • YVES a écrit:

      Salut Yann,
      C’est un jeu de piste pour ne pas perdre le fil, mais je ne suis qu’un profane dans l’utilisation des « flux », mais je ne désespère pas…
      En clair (et en résumé) j’ai acheté un CC128, 3 mini-pinces et 3 emetteurs sur le site de Current-Cost d’E-Bay, et chacun des émetteur ne comporte qu’une prise pour pince, et que je sais pas si ont peux coupler le CC128 avec plus d’un émetteur, car à chaque fois que je tente une essai, le premier enregistré disparait au profit du dernier. Pourtant, si j’en juge par tes photos tu as réussi à utiliser plusieurs émetteurs (4 ou 5) ….Magicien dis moi ton truc….
      Je voulais te joindre 2 photos de mes pinces et émetteurs, mais je ne sais pas comment proceder.
      Je suis ouvert au MP pour ne pas encombrer tous le monde avec mes petits soucis.
      Cordialement
      Yves

    • yann a écrit:

      Je vais répondre ici, ca pourrait servir à d’autres.
      2 sortes d’émetteurs existent :
      – Le transmetteur d’origine livré avec 1 seule pince mais avec 2 emplacements pour 2 pinces supplémentaires (exemple) pour mesurer du triphasé.
      – le nouveau « mini » transmetteur qui ne possède qu’une seule pince et pas plus. (D’ailleurs j’ai vu les 2 modèles au mm prix…)

      Dans tous les cas, la station CC128 peut accepter 10 transmetteurs.
      Pour en ajouter un à la station :
      – Se placer sur un canal de libre avec les boutons up ou down.
      – sur le nouveau transmetteur à ajouter, il y a un trou juste sous le voyant rouge (celui qui clignote toutes les 6s). Avec une pointe de stylo il faut appuyer une dizaine de secondes et il se met à clignoter plus vite.
      – Pendant qu’il clignote, sur la station, on voit apparaître une acquisition de donnée, il faut appuyer sur down pour affecter la réception au canal en cours.

      voila. Il me semble que cette procédure est dans le mode d’emploi livré avec le CC128.

  11. YVES a écrit:

    Ben voila!!!
    Depuis le début, c’était les dix dernieres lignes de ton dernier message qui me manquaient, il est vrai que l’anglais et moi ça fait …..
    Merci, pour tout, c’est maintenant que les choses sérieuses vont pouvoir commencer…
    Yves

    Encore un mot pour ceux que ça interresse, T.E.S. a l’air de bien tourner sous Windows 7.
    A suivre…

Laisser un commentaire