[test] Reolink RLC-420 Caméra IP POE

Après avoir tester une solution de vidéo surveillance construite autour d’une Raspberry pi 3, je teste l’utilisation d’une caméra Reolink RLC-420.

Comparaison des coûts Raspberry VS Reolink RLC-420.

Solution Raspberry :
– Carte Raspberry PI + alim + carte SD + boitier = 66€ environs
– Caméra Logitech HD C270 = 30€ environs
Avantages :  on peut en faire autre chose que gérer une caméra…
Inconvénients : Pas étanche, pas de vision nocturne.

Solution Reolink RLC-420 :
– Caméra Reolink RLC-420 : 96€ environs
Avantages :  Tout en un. Étanche. Vision nocturne.
Inconvénients : Nécessite un switch POE ou une alimentation supplémentaire.

Première mise en œuvre de la caméra Reolink RLC-420.

Déballage sans soucis, la caméra dispose de 3 câbles :
– Ethernet POE
– Alimentation (pour une alim externe non fournie)
– Câble de reset.

reolink rlc-420

Le dessous de la caméra monter les points de fixation.
En fonction des besoins il est très facile d’orienter le globe de la caméra dans son support.

reolink rlc-420

Je la branche donc sur un switch POE, celui-ci sur mon réseau.
Référence du switch : TPE-S50 chez TrendNet

img_20161123_165618

Branchement :

img_20161124_193004

Caméra sur câble bleu. Sortie POE du switch.
LAN sur câble gris.

Nmap -> récupération de l’ip.

Et ouverture par un navigateur :
Ca commence mal, pas moyen d’accéder depuis un navigateur avec Firefox/Chrome etc…
La caméra propose de télécharger un driver en .EXE

reolink rlc-420

Qu’à cela ne tienne, il doit y avoir moyen d’y accéder par une appli android.
-> https://play.google.com/store/apps/details?id=com.mcu.reolink&hl=fr

reolink rlc-420

Allez hop, on se connecte par le wifi…
Caméra automatiquement détectée. Cool.

reolink rlc-420

Hop, l’image est dispo instantanément.
Voyons les options de configuration :

reolink rlc-420

Rien pour mettre à jour le firmware…
Peu d’options…
La loose !

Bon, Nico me motive pour pas renvoyer la cam… je creuse.

Déjà un firmware plus récent est dispo sur le site du constructeur : https://reolink.com/firmware/
Mais voila encore faut il avoir accès à la caméra…

Solution : Refaire la manip sur le réseau du boulot.
Après l’installation du firmware, la caméra Reolink RLC-420 est enfin accessible depuis n’importe quel navigateur et quelque soit le système.

Et on obtien une interface de ce type :

Reolink RLC-420

Tout de suite c’est plus sympa…

reolink rlc-420

Les options sont nombreuses !

mail, ftp, programmation, config réseau, encodage vidéo, création d’utilisateurs.

screenshot-from-2016-11-24-195802

Le plus beau c’est la méthode pour définir le masque de détection. C’est à dire quelle partie de l’image est réellement surveillée pour éviter les déclenchements intempestifs :

reolink rlc-420

Et oui, ca se fait de façon graphique. Cool.

Notons que l’on peut recevoir par mail une image ou une vidéo.
L’image pour le moment correspond au premiers instants d’une détection de mouvement.
Je ne trouve pas ca très intéressant car pour ces premiers tests. La personne ou l’objet en mouvement est à peine entrée dans l’image.
A voir si suivant la sensibilité et les options de réglage cela peut être améliorer.

Quand on reçoit une vidéo c’est tout de suite mieux. La vidéo fait dans les 600Ko. Donc ca passe très bien par mail.
Elle fait 30s et le mouvement en cause apparaît à la 10eme seconde.
C’est très intéressant d’avoir ces pré-images. C’est bien d’y avoir pensé.

Bref, pour le moment je suis très satisfait du produit.
Pleins d’options comme pour la solution MotionEye, sauf qu’ici l’interface de gestion est bien plus développée.

A suivre…

7 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AlphaOmega Captcha Classica  –  Enter Security Code